De Kalaw au Lac Inlé

4 commentaires
Asie, Birmanie

De Kalaw au Lac Inlé

Pour notre étape suivante, le Lac Inlé, nous décidons de faire un trek de 3 jours en partant de Kalaw, situé à près de 1300m d’altitude. Après une nuit passée à Kalaw, nous partons donc pour environ 50km de marche sur 3 jours, accompagnés de notre guide Salai, de son assistant, et de 5 autres touristes – 3 jeunes anglais d’à peine 20 ans, 1 sri lankais de 73 ans (!), et 1 français trentenaire.

2016021005192000495

Durant les trois journées de marche, nous passerons dans des paysages très différents, et toujours très beaux et montagneux : des plantations de piments, de gingembre, de petites tomates, d’aubergines, de blé, des villages de maisons en bambou sur pilotis, des forêts de bambous, … Le paysage est assez aride, et vraiment magnifique avec le sol parfois très rouge. Les gens que l’on croise dans les villages sont très accueillants et souriants. On a même l’occasion de voir comment les birmans coupent et tressent le bambou pour en faire des paniers, ramassent et trient le piment, battent le blé à la main pour en retirer les grains, …

2016020904534200289

Le premier soir, on est accueilli dans un petit village où nous dormons dans une petite maison sur pilotis. Et le second soir, nous avons la chance de dormir dans un monastère bouddhiste, où nous faisons même la connaissance d’un tout petit chat trop mignon et de sa maman. Ils sont tous les deux à croquer, bien que le bébé soit déjà un peu abîmé puisqu’il lui manque un oeil … Ils nous suivront en tout cas jusqu’au lendemain matin, réclamant carresses et nourriture !! Un peu de tendresse qui nous rappelle évidemment notre petit Mcfly … Nous les aurions bien emportés avec nous ces deux là aussi !

2016021003074000401

Tout au long de la marche, nous avons l’occasion de faire connaissance avec notre guide, Salai. Il a 24 ans, et est super gentil ! Il nous donne pleins d’explications sur sa culture, et est ravi de répondre à nos questions. C’est super intéressant de parler avec lui aussi de son pays, et du contexte politique, de son avis sur notre culture à nous, … Il nous fait aussi bien marrer quand il nous parle de comment se passent les rencontres amoureuses au Myanmar ! Les autres touristes du groupe sont aussi très sympa, bien que nous perdons en route le Sri Lankais, qui finira en moto après le premier jour (à 73 ans, c’est déjà vraiment bien d’avoir tenu une journée !), et bien que l’autre français avec nous se révèle assez râleur (faisant honneur auprès des autres à notre bonne réputation de français … hum !). Deux bonnes soirées cartes avec les anglais en tout cas !

2016021005353800506

Arrivés au Lac Inlé, nous montons dans une petite embarcation pour rejoindre la ville de Nyaung Shwe, où nous séjournerons. Sur le trajet, nous passons dans des plantations de potirons et de tomates installées en plein dans l’eau, sur des petites langues de terre, parsemées de maisons sur pilotis. Le paysage semble complètement irréaliste, avec les montagnes en arrière plan.

2016021203484100037

La vie sur le lac semble bien active, aussi bien que dans les petites villes qui le bordent. A Nyaung Shwe, on aura notamment l’occasion de manger dans de très bons restaurants, et de visiter des pagodes ainsi qu’un grand marché. Nous poursuivrons également la découverte de la culture bien particulière du Lac Inlé, avec une balade d’une journée en bateau sur le lac … L’artisanat local est très riche, avec la fabrique de bijoux en argent, depuis l’extraction de l’argent de la pierre jusqu’à la confection des bijoux eux-mêmes, la fabrique de tissus en soie et en fibres de lotus, ou encore la fabrique de cigares en feuilles et tabac naturels, … Les pêcheurs sont aussi nombreux sur le lac, adoptant une technique très esthétique à regarder avec de grands filets et une rame qu’ils maîtrisent à la perfection avec leurs pieds. On verra même des femmes au long cou, tout de même un peu exhibées comme des bêtes de foire ! Toute une culture impressionnante que l’on ne soupçonne pas, dans un décor fabuleux …

2016021206064100345

Conseils du jour

Le trek est très touristique mais vaut quand même le coup ! Vous avez la possibilité de payer un peu plus cher pour ne pas vous retrouver dans un groupe et avoir un guide pour vous tout seul mais vous risquez finalement de suivre d’assez près les autres groupes … Donc en somme, il est préférable de choisir l’option groupe, au risque toutefois de tomber sur des gens plus ou moins chiants.

Le tour en bateau sur le lac est aussi très touristique mais cela reste un incontournable qui permet de voir la culture très riche des birmans à Inlé. On le recommande sans hésiter !

Publicités
Publié par

Hello, nous c’est Caroline & Jairson ! Tous les deux, on forme une super équipe de choc depuis déjà plus de 7 ans. On s’est lancé le défi de partir faire un tour du monde pendant plusieurs mois. Une véritable aventure pour découvrir des millions de choses sur le monde, mais aussi l’un sur l’autre et sur nous-mêmes … Avec ce blog, vous pouvez suivre notre voyage. Les expériences que l’on vit nous font grandir et nous renforcent : autant les partager avec ceux que ça intéresse !

4 thoughts on “De Kalaw au Lac Inlé”

  1. Jolie balade de Kalaw au Lac Inlé. J’ai regardé en vue satellite, il y a du relief !!
    Ce gros tas de piment a dû vous rappeler des souvenirs 😉
    Bisous à tous les deux !

    Aimé par 1 personne

    • Caroline & Jairson dit :

      Héhé on a bien marché oui !! 😉 en effet, le gros tas de piment a ravivé quelques douloureux souvenirs de l’Inde … Ahah !

      J'aime

  2. Hélène dit :

    Dur dur d’éviter les côtés touristiques même à l’autre bout du monde visiblement… Mais toujours des magnifiques photos ! Bises, Hélène

    Aimé par 1 personne

    • Caroline & Jairson dit :

      Eh oui, il y a vraiment des touristes partout dans le monde ou presque !! Merci pour les photos, on fait de notre mieux, ce sont presque les seuls souvenirs que nous garderons (pas de place pour acheter grand chose sur place !!). Et au fait pour répondre à ta question : en Inde, c’est plus le bruit des klaxons qui dominent l’atmosphère sonore dans les rues. En revanche, en Birmanie, on peut presque toujours entendre des sortes de prières chantées et diffusées dans des hauts parleurs dans la ville, aux abords des pagodes bouddhistes (qui sont vraiment présentes un peu partout). Davantage de musique dans les rues en Birmanie qu’en Inde, donc 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s