Camping dans les montagnes de Kamikochi

2 commentaires
Asie, Japon

Camping dans les montagnes de Kamikochi

Après la découverte des grandes villes japonaises, changement de décor dans les montagnes à Kamikochi. Depuis Osaka, il nous faut prendre le Shinkansen jusqu’à Nagoya, puis un train express jusqu’à Matsumoto, puis un train local jusqu’à Shinshimashima, puis un bus jusqu’à Kamikochi. Ouf ! Nous voilà dans les Alpes japonaises à 1500m d’altitude, après environ 7h de périple !

2016042401194100281

Quand nous arrivons sur place, nous sommes surpris du beau temps, mais aussi de voir qu’il y a quand même déjà quelques autres touristes, essentiellement japonais. L’ensemble des services de Kamikochi ferment pendant l’hiver et les bus n’y circulent à nouveau que depuis une semaine. La plupart des hébergements ne réouvrent même qu’aujourd’hui, et notamment le camping où nous nous rendons, Konashidaira Campground.

Pour y planter notre propre tente, nous devons tout de même payer 800¥ par personne pour la nuit ! Soit près de 14€ la nuit pour deux ! Nous y resterons au total 3 nuits, et nous avons un peu de chance, pour le premier jour d’ouverture du camping, la nuit est à moitié prix.

A peine la tente montée et les affaires déposées, c’est parti pour une balade de 2-3h le long de la rivière Azusagawa, pour une première approche tranquille du coin. Malgré leur nom, ces montagnes offrent un paysage bien différent de ce que l’on peut trouver dans les Alpes en France. A cette époque de l’année, la végétation reste encore assez peu développée, et l’on voit surtout de grands arbres assez secs, sans trop de feuilles, et quelques sapins. Les chemins sont parfois aménagés sur des planches de bois montées sur pilotis, au dessus de grandes étendues de buissons de feuilles basses. On aura la surprise d’y apercevoir de nombreux singes !

2016042310114800163

Et le plus surprenant dans ce décor, c’est aussi la clarté de l’eau, qui est parfois d’un bleu turquoise profond, mais qui peut prendre à certains endroits des couleurs vertes vives, et du rouge-rouille ! Avec les sommets enneigés en fond, c’est magnifique !

2016042310364500204

Le lendemain, après une première nuit bien pluvieuse passée sous la tente, nous nous réveillons avec un beau ciel bleu et un beau soleil qui réchauffe, parés à affronter une plus grosse rando. Objectif : monter à Dakesawa, à 2260m d’altitude. A 8h, chaussures de marche aux pieds, nous nous mettons en route !

Dans un premier temps, le chemin sillonne dans une forêt tapissée de mousse. Avec les rayons du soleil qui parviennent à percer dans le sous bois, la lumière donne une atmosphère particulière, et on dirait presque une forêt enchantée ! Très vite, en prenant un peu d’altitude, le chemin se retrouve couvert de neige et de glace. Il faut faire attention où l’on met les pieds !

2016042401442300321

Et sur la dernière demi-heure d’ascension, nous nous retrouvons à grimper sur une épaisse couche de neige ! Il faut bien suivre les quelques traces de pas déjà présentes dans la neige pour éviter de poser le pied sur un endroit pas suffisamment tassé, et s’enfoncer jusqu’au genou d’un seul coup ! Ahah ! (évidemment, ça nous arrivera 2 ou 3 fois sur le passage).

2016042403472000402

Enfin arrivés au sommet, la vue est grandiose et bien méritée ! L’endroit parfait pour y faire une petite pause pique-nique, avant de redescendre par le même chemin …

2016042404393300422

L’après-midi, nous poursuivons par encore 2-3 bonnes heures de balade le long de la rivière Azusagawa, où nous pouvons découvrir deux magnifiques petits étangs. Il s’agit de sortes de marais avec une végétation d’eau assez spéciale, et surtout avec une eau de couleur très intense, toujours dans les bleus, verts et rouges. Superbe ! Ces lacs se sont apparemment formés assez récemment sous l’effet conjoint de la construction d’un barrage sur la rivière Azusagawa, et de l’éruption au début des années 1900 du volcan Yake-Dake, qui est encore actif aujourd’hui, même s’il paraît si inoffensif, tout couvert de neige … Sa dernière éruption date des années 60, pas si vieux …

2016042408480100582

Une super exploration des lieux, que nous compléterons finalement le dernier jour par une dernière grande balade le long de la rivière, plus au nord, dans un décor encore bien différent puisque le lit de la rivière est à cet endroit couvert de grosses pierres sur une large étendue. Le paysage semble dévasté ! Nous pouvons encore observer de nombreux singes, et manquer d’ailleurs de se faire pisser dessus par un petit malin perché sur une branche juste au-dessus du chemin, ahah !

2016042507331000921

Conseil du jour

Si vous avez envie de prendre un peu de hauteur, on vous conseille vivement la montée jusqu’à Dakesawa. Un peu sportive mais pas trop hard non plus, c’est une rando qui offre de beaux points de vue sur les sommets enneigés et la vallée autour de la rivière. Comptez environ 2h30 pour la montée et 2h pour la descente, avec des passages intéressants dans la neige en début de saison.

Publicités
Publié par

Hello, nous c’est Caroline & Jairson ! Tous les deux, on forme une super équipe de choc depuis déjà plus de 7 ans. On s’est lancé le défi de partir faire un tour du monde pendant plusieurs mois. Une véritable aventure pour découvrir des millions de choses sur le monde, mais aussi l’un sur l’autre et sur nous-mêmes … Avec ce blog, vous pouvez suivre notre voyage. Les expériences que l’on vit nous font grandir et nous renforcent : autant les partager avec ceux que ça intéresse !

2 thoughts on “Camping dans les montagnes de Kamikochi”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s