De Katumba à Jenolan Caves, 3 jours de treck dans les Blue Mountains

2 commentaires
Australie, Océanie

De Katumba à Jenolan Caves, 3 jours de treck dans les Blue Mountains

Il est 7h30, nous sommes dans le train en direction de Katumba. C’est là que se trouve le départ du Six Foot Track, qui serpente dans les Blue Mountains sur 44km jusqu’à Jenolan Caves. Nous avons prévu 3 jours pour le parcourir.

Quand nous arrivons à Katumba, nous prenons tout de même le temps de faire un crochet pour voir les fameuses Three Sisters, trois pics rocheux étroits qui surplombent une vue panoramique impressionnante des Blue Mountains. De là, un panneau nous indique les différents points que l’on peut identifier à l’horizon, et l’on peut apercevoir Jenolan Caves au loin, derrière une grande barrière de montagnes. Une sacrée rando en perspective !

Mais avant de nous lancer sur le Six Foot Track, nous prenons une petite heure pour apprécier le panorama sur les Three Sisters, et la montagne couverte de forêt à perte de vue.

2016050102134100007

Il est environ 11h quand nous entreprenons de rejoindre le Six Foot Track. Et plutôt que de rejoindre le début du chemin, qui nous paraît plutôt loin, nous décidons de couper par le Devil’s Hole Track, qui rejoint le Six Foot Track un peu plus loin. Nous aurions dû nous méfier du nom très bien choisi de ce chemin … Car à ce moment là, nous nous embarquions pour des péripéties que nous aurions préféré éviter …

Dès les premiers mètres, le chemin nous paraît vraiment hard ! Il faut descendre dans une épaisse forêt, sur des gros rochers énormes, suivant à peu près le cours d’un ruisseau. On a vraiment l’impression de descendre dans le trou du Diable ! Au bout d’une trentaine de minutes, on croise un groupe de randonneurs qui remontent le chemin. Quelle épreuve encore plus difficile ce doit être de faire ce chemin dans l’autre sens ! Quand on regarde vers le haut, on se demande comment c’est même possible de sortir de cet endroit tellement le chemin s’enfonce dans des mégas rochers et dans la forêt. C’est à peine si l’on aperçoit le ciel alors qu’il fait un super temps !

2016050103401200037

Une vingtaine de minutes plus tard, le chemin devient un peu (plus) confus, et l’on commence à s’engager d’un côté. Mais en vérifiant sur notre GPS sur le téléphone, il semblerait que l’on s’écarte du chemin … Bizarre ! Pas envie de perdre plus de temps, d’autant plus que l’on n’avance vraiment pas vite sur ce chemin compliqué, et qu’il faut que l’on rejoigne au plus tôt le Six Foot Track pour parvenir à tenir notre timing de 3 jours, et rejoindre comme prévu le terrain de camping que nous avons repéré à environ 15-16 km du début du chemin ! Allez hop, on fait demi-tour, et on rejoint le chemin que nous indique le GPS !

Grossière erreur … C’est à partir de là que le cauchemar commence … Nous nous enfonçons petit à petit dans l’epaisse forêt, en supposant que nous suivons bien le chemin mais sans trop être sûrs, progressant à tâtons en chevochant parfois de grosses pierres, passant par dessus d’énormes troncs tombés là, traversant de grandes étendues de fougères nous laissant à peine voir le sol et le supposé chemin … Alors que nous sommes déjà allés trop loin pour faire demi-tour, nous réalisons que nous sommes complètement perdus. Le GPS nous indique pourtant que nous ne sommes qu’à une vingtaine de mètres du chemin ! Comment en sommes-nous arrivés là ?

2016050103271400031

Une petite pause s’impose pour faire le point et réfléchir à comment se sortir de ce pétrin ! C’est à ce moment là que je sens quelque chose qui me gratte à la cheville … Je m’aprête à me gratter quand je constate avec horreur que j’ai une sorte de ver absolument dégueu et effrayant qui est collé à ma cheville !!! Horreur !!! A sa manière de bouger on croirait qu’il cherche même à rentrer à l’interieur de ma peau !!! Bon je passe les détails de mes cris effrayés sous la panique … Jairson parviendra finalement à me retirer la sangsue en la prenant à la main avec une feuille … Immonde !! C’etait bien la première fois que l’on voyait une sangsue, et on s’en serait bien passé, alors que l’on se sent pris au piège dans les bois, dans un terrain accidenté quasiment impraticable …

C’en est trop, peut être que la seule solution est finalement d’appeler des secours ? Il est 13h, et l’on a environ 4h avant que le soleil ne se couche. La nuit tombe tôt ici, et l’on n’a certainement pas envie de passer la nuit avec les sangsues … Ahah ! Ça fait déjà 2h que l’on tourne en rond pour retrouver ce fichu chemin … Est-ce que l’on continue à chercher ? On peut se donner encore 1h mais si on est amené à appeler des secours, mieux vaut ne pas s’y prendre trop tard pour qu’ils aient le temps de nous trouver avant la nuit … Mais est-ce qu’on peut au moins appeler des secours avec un téléphone sans carte SIM activée et sans forfait ? Jairson se souvient avoir lu dans le métro le matin même que le numéro à appeler en cas d’urgence est le 000. Okay, juste pour voir si au moins ca fonctionne, on essaie. Ouf ! Ça sonne, et on arrive à avoir quelqu’un !! Ceci dit, quand la personne nous transfère au bon service, l’appel finit par couper. Bon, au moins on sait qu’on peut contacter des secours malgré tout, mais on décide de se laisser encore 1h pour se sortir de là nous-même.

On ne sait pas par quel miracle, mais vers 14h, on se retrouve finalement sur le Six Foot Track ! Putain de chemin impossible à rejoindre depuis le Devil’s Hole Track qui porte si bien son nom ! On se croyait vraiment fichu ! Mais en suivant la même direction coûte que coûte, même si l’on a parfois dû passer par dessus des troncs tellement balaises, ou presque glisser sur des grandes pierres plates quasiment à la verticale, on y est finalement parvenus ! Quelle mésaventure !!

2016050201392900082

Avec cette sacrée perte de temps, on n’est même pas sûr d’arriver avant la nuit au terrain de camping ! On a tout de même besoin d’une pause après toutes ces émotions pour reprendre nos esprits, et vérifier que l’on n’a pas d’autres sangsues qui se seraient accrochées sur nous en chemin … Horreur !! Le cauchemar n’est pas fini !! C’est au tour de Jairson, qui a une sangsue à la cheville !! Comme il l’a fait pour moi, je prends une feuille sans réfléchir pour lui retirer ce truc dégueu et l’envoyer loin !!! Eurk !!

Bon, pas le temps pour une pause plus longue, on repart illico, après avoir pris le temps de mettre nos grandes chaussettes en laine qui montent bien haut. Protection essentielle contre les sangsues !!

Heureusement, la portion du chemin jusqu’au camping est très facile. Que du plat ou de la descente ! On speed comme on peut, et à 17h30, on parvient finalement au terrain de camping ! A peine assez de temps pour monter la tente avant qu’il ne fasse nuit noire. Et dans la pénombre, nous sommes en plus accueillis par deux gros kangourous qui repartent en sautant en nous entendant arriver ! Grandiose !! Une récompense bien méritée après cette journée folle …

Les deux jours suivants, nous poursuivons le Six Foot Track sans davantage d’encombres heureusement. Le jour suivant, la montée est ardue, presque sur la totalité des 15-16 km que nous parcourons, avec un sacré vent pour nous fatiguer encore plus ! Mais la journée passe vite, et nous arrivons au second terrain de camping vers 15h. Bien assez de temps pour observer les kangourous qui se baladent aux alentours et nous coucher tôt pour reprendre des forces pour la dernière journée.

Le 3ème et dernier jour, il nous reste 10km à marcher, et nous devons nous assurer d’arriver à Jenolan Caves avant 15h30, car c’est l’heure à laquelle part le seul bus de la journée qui retourne à Katumba, d’où nous pouvons prendre le train pour rentrer à Sydney. A 7h30, nous nous mettons donc en route, et il nous faudra à peine 2h30 pour terminer la rando !

Quel bonheur bien mérité de savourer un bon cappuccino sur la terrasse ensoleillée du café qui se trouve là … On s’en sera finalement sorti !!

Il est 10h30, et le seul bus de la journée n’est qu’à 15h30. La perspective d’attendre là 5h ne nous réjouit pas, d’autant que le trajet est à 45 AU$ par personne ! C’est parti, on se met en quête de bonnes âmes qui voudraient bien nous conduire jusqu’à Katumba, et nous permettre au passage de gagner du temps et d’économiser 90 AU$. A cette heure-ci, les gens sont plus en train d’arriver pour visiter les grottes de Jenolan Caves, que de repartir. Mais au bout de 2h, on a la chance de tomber sur Joanna, accompagnée de sa fille de 31 ans Chloe, et de son père John. Ils peuvent nous déposer à Blackheath, sur la ligne de train qui rejoint Sydney, 2 stations après Katumba. Après deux heures de route et de conversation avec ces gens adorables, nous voilà sur le quai de la gare de Blackheath, et le train pour Sydney arrive dans 5 minutes …

Conseils du jour

Si vous vous engagez sur le Devil’s Hole Track, veillez à ne JAMAIS vous écarter du chemin.

Portez des chaussettes hautes pour protéger vos chevilles des sangsues ! Vous risquez d’en trouver dans les endroits humides et en cas de pluie. Toutefois, pas de panique, d’après les locaux, ce n’est pas dangereux de se faire mordre par une sangsue. Juste méga dégueu et effrayant !

Et concernant le Six Foot Track, c’est une bonne rando surtout pour le défi de faire les 44km entre Katumba et Jenolan Caves. On a eu la chance d’y observer une faune assez incroyable : kangourous, perroquets aux couleurs vives, porc-épic, et même un serpent noir ! Mais ceci dit, on a été assez déçus du paysage. Le chemin parcourt la forêt, et sur les 3 jours, on a seulement pu profiter de 2-3 points de vue sur la montagne. La forêt est assez dense et n’offre pas vraiment de percée sur le grand paysage. C’est un chemin assez large la plupart du temps, pratiquable en 4×4 ou pick-up, qui reste assez monotone au final. Si vous voulez profitez davantage du paysage, ce n’est pas un treck que l’on conseillerait. Mais ca reste une expérience intéressante pour la faune locale, et pour le défi en lui-même.

Le long du Six Foot Track, vous trouverez plusieurs terrains de camping gratuits, avec des toilettes, et de l’eau dans des grands réservoirs pour remplir votre bouteille. Toutefois, pensez bien à apporter du Micropur pour la traiter avant de la boire car il s’agit de l’eau de pluie et qu’ils préviennent bien avec un petit affichage qu’elle n’est pas potable telle quelle.

Et si vous avez besoin de plus de confort, vous pourrez aussi trouver des petites chambres pour 35AU$ la nuit au Eco Lodge, qui propose aussi nourriture et boissons aux randonneurs. Il est situé à 300m du Cox’s River Campground, qui constitue souvent l’étape de fin de la 1ère journée de marche sur le Six Foot Track, à 15-16km du début du chemin qui commence à Katumba.

Publicités
Publié par

Hello, nous c’est Caroline & Jairson ! Tous les deux, on forme une super équipe de choc depuis déjà plus de 7 ans. On s’est lancé le défi de partir faire un tour du monde pendant plusieurs mois. Une véritable aventure pour découvrir des millions de choses sur le monde, mais aussi l’un sur l’autre et sur nous-mêmes … Avec ce blog, vous pouvez suivre notre voyage. Les expériences que l’on vit nous font grandir et nous renforcent : autant les partager avec ceux que ça intéresse !

2 thoughts on “De Katumba à Jenolan Caves, 3 jours de treck dans les Blue Mountains”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s