Arrivée au Chili jusqu’en Patagonie

2 commentaires
Amérique du Sud, Chili, Patagonie

Arrivée au Chili jusqu’en Patagonie

Après 11h de vol depuis Auckland en Nouvelle-Zélande, nous voilà arrivés à Santiago au Chili, avec 16h de décalage horaire dans les pattes ! On a en quelques sortes remonté le temps, en partant de Nouvelle-Zélande à 18h, et en arrivant le même jour, à 14h ! Troublant …

Nous sommes donc bien crevés et ne perdons pas une minute pour nous rendre dans le centre-ville de Santiago pour rejoindre l’hôtel où nous ne resterons qu’une seule nuit, avant de reprendre l’avion pour atteindre la Patagonie, à Punta Arenas, au sud du Chili.

Pas le temps ni l’énergie de découvrir la ville durant cet après-midi de battement, ce sera tout juste assez pour nous remettre du décalage horaire …

Le lendemain, retour à l’aéroport, en route pour Punta Arenas, avec 4h30 de vol. Mais notre destination finale, Puerto Natales, se trouve encore à environ 200 km au Nord de là. Aussi, à peine arrivés à l’aéroport de Punta Arenas, nous avons la chance de pouvoir attraper le bus qui s’y rend, sur le point de partir. D’autant plus que nous ne savions pas vraiment comment nous allions faire une fois arrivés là !

Sur la route, le paysage est magnifique. Ca nous paraît irréel d’être là, au bout du monde, à voir de notre propre yeux à quoi ressemble ces terres presque inhabitées ! Le décor est vallonné, dans des couleurs orangées et dorées, parsemé de pierres et de touffettes d’herbe. On regrette notre petit campervan néo-zélandais avec lequel on pouvait s’arrêter pour prendre des photos sur la route !

Presque arrivés à Puerto Natales, la brume commence à s’installer, et la nuit tombe progressivement, à partir de 16h30 – 17h … Quand nous arrivons vers 18h30, il fait nuit noire ! La ville est envahie par la brume, et le sol est complètement gelé. L’herbe croustille sous nos pas, et les trottoirs glissent bien. Il faut marcher avec précaution, surtout avec nos gros sacs à dos qui peuvent vite nous déséquilibrer ! D’autant plus que l’éclairage public est assez faible, et qu’on n’y voit pas grand chose. Nous rejoignons donc à pas prudents l’hôtel que nous avions repéré sur internet, situé à peine à 1km. La ville semble déserte, mais nous parvenons tout de même à demander notre chemin, car notre GPS ne semble pas à jour sur la localisation de l’hôtel …

Nous arrivons finalement à Yagan House, où nous nous poserons pour 2 nuits. C’est une sorte de maison d’hôte très cosy, style chalet, où nous sommes contents d’y trouver un bon poêle qui réchauffe bien ! Et nous ne sommes pas seuls, 5 autres touristes sont attablés pour le dîner.

À partir de là, le plan consiste à rejoindre le parc national Torres del Paine, qui se trouve à un peu moins de 100 km de Puerto Natales. C’est apparemment un vrai paradis pour la rando, et on peut y voir des glaciers. Le grand must, c’est d’y faire le trek W, une grande rando de 73 km, sur 4 à 5 jours. C’est ce que nous avions en tête avant de venir, sauf qu’il nous était impossible de trouver la moindre information sur internet sur la faisabilité de ce trek en juin, à savoir à la fin de l’automne alors que la température tourne autour de -5 degrés, et qu’il peut potentiellement neiger, avec des chemins verglacés et glissants … Du coup, arrivés sur place, nous avons besoin d’une journée pour nous renseigner et nous organiser.

Les autres touristes de l’hôtel viennent justement de rentrer du parc et ont eux-mêmes fait le trek ! C’est donc faisable, mais avec camping sous tente obligatoire, car tous les refuges situés sur le parcours sont fermés en cette saison, à l’exception d’un seul … Sommes-nous prêts à nous lancer dans une telle aventure avec une météo pareille …? Nous apprenons par ailleurs qu’il y a un point information très utile tous les jours à 15h à un autre hôtel à proximité. Ca nous aidera à nous décider !

Aussi, le lendemain, après avoir reçu un petit débriefing sur le trek, nous sommes convaincus : il faut que nous le fassions en entier, et pas seulement la portion près du refuge ouvert ! Ça paraît difficile, mais pas impossible. Et notre matériel paraît adapté : tente, sacs de couchage (d’autant plus que nous en avons racheté un bien chaud en Nouvelle-Zélande), doudounes (achetées en Nouvelle-Zélande également), vestes imperméables et coupe-vent, bâtons de rando, bons sacs à dos et chaussures de rando. Il nous manque seulement de quoi nous faire des repas chauds pour nous réchauffer les soirs, mais on peut louer un réchaud à gaz et une petite casserole et tasses à notre hôtel.

Nous envisageons 5 jours pour faire le trek W, et 1 journée supplémentaire pour explorer une autre partie du parc national. Et il faudra y être 100% autonome, car il n’y a apparemment aucun moyen de trouver à manger sur place en cette saison, alors que tous les hébergements sont fermés. Aussi, on part faire nos courses pour préparer nos provisions pour 6 jours, et optons évidemment pour de la nourriture efficace, énergétique, pas trop lourde à porter et simple à préparer. Soupes en sachets, purée en sachet, noodles instantanées, œufs durs, pâtes, céréales, fromage, pain, cacahuètes, tomates, café soluble, et pour nous réconforter, des snickers et des barres de céréales !

Une bonne douche pour finir la journée, une bonne nuit de sommeil, et nous sommes prêts à aller affronter la nature …

Conseil du jour

Le point information de l’hôtel Base Camp (qui fait aussi bar sous le nom de Erratic Rock) est très utile. Ça permet de savoir où on met les pieds, poser des questions et avoir des conseils. Ils maintiennent leur point info toute l’année à 15h, ne manquez pas le créneau pour y aller !

Publicités
Publié par

Hello, nous c’est Caroline & Jairson ! Tous les deux, on forme une super équipe de choc depuis déjà plus de 7 ans. On s’est lancé le défi de partir faire un tour du monde pendant plusieurs mois. Une véritable aventure pour découvrir des millions de choses sur le monde, mais aussi l’un sur l’autre et sur nous-mêmes … Avec ce blog, vous pouvez suivre notre voyage. Les expériences que l’on vit nous font grandir et nous renforcent : autant les partager avec ceux que ça intéresse !

2 thoughts on “Arrivée au Chili jusqu’en Patagonie”

  1. Saïdy dit :

    Bonjour à vous!

    Votre site est top et vos voyages sont une source d’inspiration pour moi! Nous avons trop tendance à nous contenter de nos paysages urbains alors que la Terre et vaste et pleines de panoramas luxurieux. Je vous souhaite pleins de réussites dans vos voyages et continuerai de vous suivre de près!

    Saïdy

    Aimé par 1 personne

    • Caroline & Jairson dit :

      Bonjour à toi 🙂 C’est vrai qu’il y a tant de choses variées à voir dans le monde … Toute une vie ne suffirait pas à tout explorer ! Nous te souhaitons de voyager autant que possible alors, et merci pour ce petit mot qui nous encourage aussi à continuer 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s