Au bout du monde à Ushuaia et la Tierra del Fuego

Laisser un commentaire
Amérique du Sud, Patagonie

Au bout du monde à Ushuaia et la Tierra del Fuego

Après plus de 24h à voyager en bus depuis El Chalten, nous arrivons enfin au bout du monde, à Ushuaia ! Une arrivée tant attendue, après un premier bus d’El Chalten à El Calafate, où nous avons dû faire une pause de 5h en pleine nuit, avant de prendre un second bus jusqu’à Rio Gallegos, où nous avons finalement pris un troisième et dernier bus jusqu’à Ushuaia. Et avec un crochet obligé par le Chili, puisque Ushuaia se trouve sur une partie du territoire argentin déconnectée du reste du pays, et frontalière au Chili, ainsi qu’une traversée en ferry !

2016061512271900017

Aussi, nous avons dû passer 2 fois la frontière chilienne, avec les formalités douanières et pertes de temps administratives qui vont avec, et en prime, 4 tampons dans notre passeport !

Il fait donc nuit quand nous arrivons, et nous sommes surpris de l’étendue de la ville !! Au bout du monde, on ne s’attendait pas à une ville aussi grande. Les lumières de la ville s’étalent sur une large zone, au pied de grandes montagnes enneigées, et juste au bord de l’eau.

Nous partons à la recherche d’une petite auberge pour passer nos quatre prochaines nuits, et prenons vite connaissance des prix exorbitants de la ville. 320 pesos (20€) par personne pour une nuit en dortoir ! Bon, pas hors de prix non plus, mais cher quand même pour le pays, alors que nous avions la même chose pour 3 fois moins cher sur nos étapes précédentes un peu plus au nord … On parvient finalement à trouver un petit endroit bien chaleureux et à négocier le prix à 230 pesos par personne et par nuit. Ça fera l’affaire !

Le lendemain, nous prenons connaissance de la ville, et commençons notre découverte du bout du monde par une petite excursion d’environ 4h en bateau sur le Canal de Beagle, qui constitue l’un des 4 passages qui relient l’Océan Pacifique à l’Océan Atlantique. L’occasion d’approcher de près une colonie de cormorans perchée sur un petit îlot rocheux, ainsi qu’une colonie de lions de mer, avant d’atteindre le phare des Eclaireurs, symbolique à Ushuaia !

2016061616325100249

Jouant le jeu du folklore local, on repartira même avec un tampon du bout du monde sur notre passeport, après un passage à l’office de tourisme.

Le lendemain, direction le parc national Tierra del Fuego, à 12 km de la ville. Nous partons en bus à 10h, avec 9 autres touristes, et avec de grandes attentes sur cet endroit apparemment unique au monde … Mais après avoir vu les paysages incroyablement grandioses d’El Chalten, nous devons admettre que nous serons assez déçus par cette visite.

Sur un parcours de sentiers très tranquilles, nous passons à travers des petites portions de forêts, puis des chemins sillonnant entre des petits lacs. Les couleurs sont belles, on a la chance d’avoir une météo très agréable. Nous profitons aussi de beaux points de vue sur la montagne qui surplombe le parc. Toutefois, la visite nous laissera une impression plus que mitigée, avec un paysage pas plus exceptionnel que cela, et un parcours de rando vraiment trop simple, d’autant plus que les sentiers potentiellement plus intéressants sont fermés en cette saison.

2016061712075500164

Nous repartons d’Ushuaia en direction de Punta Arenas, sur une nouvelle journée entière de bus. Les derniers moments de notre découverte de la Patagonie s’annoncent … Il est temps de nous envoler pour l’Ile de Pâques !

Conseils du jour

Bon, le marketing et le tapage faits autour d’Ushuaia, le bout du monde, sont tellement bien rodés que vous voudrez forcément y venir, même si l’on vous dit que ça n’est pas franchement indispensable. Aussi, ne prévoyez pas plus de 2 jours ici, ce n’est pas vraiment pas la peine. Il y a beaucoup plus impressionnant à voir dans le reste de la Patagonie.

Globalement, les touristes viennent pour 3 choses : la balade en bateau sur le canal de Beagle, le parc Tierra del Fuego, et la rando du glacier Martial qui donne un point de vue général sur Ushuaia. Pour le bateau, c’est sympa, mais pas transcendant. Plus une sortie genre familiale tranquille. Pour la Terre de Feu, idem. Difficile à croire, mais vrai. Et pour le glacier Martial, on ne l’a pas faite, mais la ville d’Ushuaia n’ayant pas grand intérêt vue d’en bas, la voir d’en haut ne nous a pas emballés non plus … D’autant plus qu’elle est très étendue (avec même des sortes de barres HLM qui auraient besoin d’une bonne réhab, si si c’est vrai !), et que ce n’est pas vraiment le genre de point de vue que l’on souhaite avoir sur la nature environnante …

Publicités
Publié par

Hello, nous c’est Caroline & Jairson ! Tous les deux, on forme une super équipe de choc depuis déjà plus de 7 ans. On s’est lancé le défi de partir faire un tour du monde pendant plusieurs mois. Une véritable aventure pour découvrir des millions de choses sur le monde, mais aussi l’un sur l’autre et sur nous-mêmes … Avec ce blog, vous pouvez suivre notre voyage. Les expériences que l’on vit nous font grandir et nous renforcent : autant les partager avec ceux que ça intéresse !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s