De Sucre à La Paz

1 commentaire
Amérique du Sud, Bolivie

De Sucre à La Paz

Après nos quelques jours à Sucre, nous faisons une courte escale à Cochabamba, où nous avions prévu de visiter le parc national Torotoro. Finalement, nous préférons abandonner l’idée, car il n’est possible de s’y rendre qu’avec une agence touristique, et les tours commencent à nous soûler un peu … Aah, l’autonomie que nous avions avec notre campervan en Nouvelle-Zélande nous manque !

Au lieu de cela, nous passons 2 journées dans la ville, à prendre un peu de repos, nous balader tranquillement dans les rues et visiter le musée d’art, et profiter encore de quelques bons petits restaurants.

Nous entreprenons ensuite de rejoindre La Paz, mais ce ne sera pas aussi simple que nous le pensions, car une grève des mineurs bloque les routes d’accès à La Paz ! C’est quand nous arrivons au terminal de bus pour partir à 7h30 que l’on nous apprend qu’aucun bus ne part pour La Paz, à cause de ce mouvement social, dont la durée est indéterminée … Ces blocages de route sont très fréquents dans le pays pour tout type de revendications, et ça peut durer quelques jours à plusieurs semaines …

Aussi, c’est décidé, nous partons pour l’aéroport pour monter dans le premier avion qui part pour La Paz ! … Évidemment, nous ne sommes pas les seuls à avoir eu cette idée, et nous ne pourrons acheter des places que pour le vol de 18h50 … qui s’avérera avoir 2h de retard !! Quelle galère, à attendre toute la journée à l’aéroport, pour un vol qui ne dure que 30 minutes !

Enfin, on arrive finalement à La Paz vers 21h30, et les premières perspectives sur la ville sont vertigineuses ! Les lumières de la ville s’étendent sur un relief incroyable ! Pour rejoindre notre hôtel, notre taxi arpente des rues escarpées, pour redescendre ensuite des pentes tout aussi raides. Il y a intérêt qu’il ait de bons freins pour tenir la route !!

2016081312001800030

Le lendemain, nous commençons notre visite de la ville avec un tour guidé par deux jeunes boliviennes super dynamiques, qui nous éclaireront sur de très intéressants aspects de leur culture et du fonctionnement de leur ville.

Nous commençons la balade sur la place Sucre, en plein cœur du centre-ville, où se trouve … une prison ! Nous ne l’aurions pas deviné tout seul ! C’est ainsi sous les yeux de tout le monde, que la corruption opère. La prison est gardée seulement de l’extérieur, et l’intérieur fonctionne comme une mini-ville, où les prisonniers ont un job, gagnent un salaire, reçoivent leur famille, etc … et fabriquent accessoirement de la cocaïne, qu’ils parviennent à redistribuer à des dealers, en balançant des paquets par-dessus les murs de la prison ! En plein centre-ville …

Mais ce n’est pas tout ! Nous passons dans le marché aux Sorcières, où se vendent notamment des fœtus de lamas ou même des bébés lamas séchés, qui servent apparemment d’offrandes à la Pachamama (Terre Mère), dans tous les petits projets de construction. Pour les plus grands projets de construction et d’aménagement (téléphérique, bâtiment politique, route, …), la croyance requiert une offrande plus importante qu’un bébé lama, à savoir un sacrifice humain ! Et comme si c’était tout à fait normal que ce genre de crimes se produise, au 21ème siècle, dans une des villes majeures d’Amérique du Sud, on nous raconte que ce sont des marginaux sans famille qui se font piéger, ils sont rendus ivres, puis menés sur les sites de construction où ils sont enterrés vivants dans les fondations (il faut qu’ils soient vivants en plus !). Quelle horreur ! Autant dire que je ne reviendrai pas à La Paz pour y travailler en temps qu’urbaniste … (!!)

Nous en apprenons aussi davantage sur le gouvernement, sur la guerre avec le Chili, sur le précédent président qui a pillé le pays et est maintenant protégé par les Etats-Unis, et sur les gaffes d’Evo Morales … Le siège du gouvernement se trouve à La Paz, et de fait il s’agit donc de la capitale politique. Mais en réalité, Sucre se trouve être la véritable capitale administrative du pays.

Aussi, on comprendra enfin l’accoutrement des nombreuses mamitas à nattes que l’on trouve par milliers à travers le pays, avec exactement le même style étrange : grosse jupe à jupons effet maxi fessier, tissu coloré en guise de sac pour porter des marchandises ou des bébés, chapeau haut tout juste posé sur le sommet de la tête, longues nattes rallongées de pompons à franges. Il s’agit en fait d’un habillement issu de l’époque de la colonisation espagnole, où les boliviennes ont en fait cherché à copier le style des femmes européennes de l’époque … Hmmm, je ne sais pas si l’imitation est réussie, car on peut dire que ces Cholitas, comme elles sont appelées, ont leur style bien à elles ! Et si elles paraissent plutôt pauvres dans cet habillement traditionnel, beaucoup sont en fait très riches, comme l’indiquent leurs dents en or … Mais elles continuent à travailler sur les marchés, ou dans d’autres professions difficiles et épuisantes, car c’est dans leurs valeurs de ne pas être paresseuses et d’être des femmes fortes et indépendantes !

Après ce tour très instructif, nous continuerons à profiter de la ville et des points de vue panoramiques sur tout La Paz, et trouverons de nouveau de très bons petits restos où nous régaler, avant de prendre la route pour Copacabana le surlendemain …

2016081312020300031

Conseils du jour

Nous recommandons chaudement le tour de Red Cap qui part tous les jours à 11h de la place Sucre. La balade dure 2h30, ça passe super vite, et c’est super instructif (même si certains éléments d’informations sont quand même vraiment choquants …) ! C’est une excellente première approche de la ville, pour seulement 20 bolivianos par personne.

Allez aussi faire un tour au restaurant Little Italy dans la rue Tarija, si vous aimez la cuisine italienne. Les lasagnes végétariennes sont délicieuses, et le risotto au pesto est exquis !

Ne manquez pas les jus de fruits frais du Mercado Lanza. Un grand verre plein de vitamines pour seulement 7 bolivianos ! Vous y trouverez aussi de bons sandwichs à l’avocat pour seulement 6 bolivianos et des pommes de terre fourrées au fromage pour le même prix. Copieux, délicieux, et vraiment pas cher !

Publicités
Publié par

Hello, nous c’est Caroline & Jairson ! Tous les deux, on forme une super équipe de choc depuis déjà plus de 7 ans. On s’est lancé le défi de partir faire un tour du monde pendant plusieurs mois. Une véritable aventure pour découvrir des millions de choses sur le monde, mais aussi l’un sur l’autre et sur nous-mêmes … Avec ce blog, vous pouvez suivre notre voyage. Les expériences que l’on vit nous font grandir et nous renforcent : autant les partager avec ceux que ça intéresse !

One thought on “De Sucre à La Paz”

  1. Nicole dit :

    Très enrichissant et intéressant compte-rendu de votre balade à La Paz.
    Pour tes conseils culinaires Caro, je reconnais bien là la gourmande que tu es !!!
    Effectivement, les descriptions donnent l’eau à la bouche !!!…
    Bisous à vous 2 et merci de nous faire profiter de tout ça (de ce que vous voyez et de ce que
    vous vous régalez).

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s